Tout n’est pas rose, non plus !

Faire de l’agroforesterie avec les outils et moyens d’aujourd’hui est un constat. Mais, dans 25 ans qu’en sera-t-il ? La main d’œuvre sera-t-elle toujours existante sur la ferme ? Le vent, les maladies cryptogamiques, les insectes etc., comment vont évoluer les arbres avec toutes ces inconnues ?

Je reconnais que la production en modèle agroforestier, requiert une affinité environnementale particulière, dont l’objectif est bien celui de produire, tout en préservant la bio-diversité.

L’agroforesterie permet facilement de faire un pas eco-responsable pour l’avenir et pour les générations de demain. Avec un investissement de départ très faible, il est très facile de constituer à terme un capital vivant pour ses enfants, ainsi qu’un lieu de vie privilégié pour toute la faune faune Il s’agit de l’ensemble des animaux (vertébrés, invertébrés) regroupés et vivant dans un même milieu. et la flore flore Il s’agit de l’ensemble des végétaux regroupés et vivant dans un même milieu des champs.

LA MOINERIE participe ainsi, petit à petit, avec ses propres moyens au rééquilibre environnemental, économique et social de la planète.

Je conçois que ce mode de culture n’est actuellement pas dans la prédominance agricole, mais, d’un point de vue nationale, le potentiel de reproductibilité est immense.

A LA MOINERIE, nous vous assurons de créer d’ici 15 ans, un paysage extraordinaire, favorable à la bio-diversité et aux promeneurs, et cela sans compromettre la compétitivité de notre ferme familiale.

Chapitre en cours de rédaction, merci pour votre compréhension....